BonjourlaurentMoreau
Hommage a robin Williams . Génie d’un pays imaginaire dans lequel je vis depuis 20ans et quelques
Voilà plus d'un an que ce blog a sombré dans les méandres de la
médiocrité d'Internet.
Un an sans rien dire , pas de nouvel article sur TOPCHEF sur une
énième saison de secret story sur une blague lourde ...
Même pas sur le lancement de mon nouveau livre. Et bien non, Je passe trop de temps à m'enivrer dans un pub , à travailler,
à essayer chaque mois de conquérir une personne incompréhensible,
à paraître et non a être. A rester un adulte ... Mais je ne pouvais pas rien faire, seul, et simplement me dire oh merde
robin Williams est mort, me regarder les répliques de HOOK et chialer
comme un enfant qui a perdu son doudou dans son pays imaginaire.
Réveille toi ROBIN, fallait pas partir si tôt. J'ai donc décidé d aller sur la plage alors qu'il pleut, de prendre mon
iPhone et d'écrire un texte pour rendre hommage à celui qui m a
permis de rester un enfant trouvé. Pour beaucoup, et j'en fait parti , Robin Wiliams c est un péter pan
qui nous rassure, c'est Allan qui revient d'un jeu qui nous fait peur
mais auquel on veut jouer, c est JACKun grand dadais de 8 ans
d âge, c est un prof qui ne sera jamais disparu c'est des dizaines
de personnages qui nous ont offert la chance d'être nous. Je ne suis pas critique de cinéma et les éloges qu'il pourra recevoir
dans les jours et les semaines à venir seront bien meilleur que celles
que j'essaye d'écrire. Mais ma sincérité est la et ma tristesse aussi . Si vous lisez ce blog , si vous me connaissez un minimum, si vous avez
un jour passez plus d'une heure avec moi , j'ai du soit vous parler de
HOOK ou Will hunting soit vous faire une blague de mauvais goût .
Dans les deux cas vous avez ressenti ma passion pour la fontaine
de jouvence et le films pour enfant. A mes yeux c est en grande party
Grace aux films avec robin Williams que je suis moi. Et tant mieux ! AU REVOIR génie , 0 capitaine mon capitaine j aurais voulu que tu
sois un homme bi centenaire mais au moins tu seras toujours toujours
dans nos esprits . LM

http://img.poptower.com/pic-72736/robin-williams.jpg?d=1024
Pourquoi ce blog n’est jamais à jour (connard) ?

Bonjour bonjour, 

Tu viens chaque jour regarder si il y a une actu, une blague, un post ou un article qui te fera vibrer et passer une bonne semaine ? et chaque jour tu vois aucune modification, tu me chie à la gueule et tu finis par regarder la dernière blague crassou de VDM. alors 1. PARDON.

2. Oui à chaque fois que j’écris un article (environ un tous les 2 mois et 30 jours) je dis que je me m’y remet, que je vais être présent chaque semaine, etc… mais je procrastine un peu tu sais. Et puis si tu veux de la blague lourde et épuisante un soir de master chef, COUCOU j’ai un twitter et un facebook.

Voila cependant 5 vrais raisons de pourquoi je ne suis pas derrière mon ordi à écrire un bel article pour bonjourLaurentMoreau.

Raison N°1 : Je suis en train d’écrire mon 4ème bouquin, oui oui c’est de l’autopromo sur le blog le moins vu de France. Et je préfère mettre mon énergie à écrire une belle histoire d’amour avec du suspens de la passion et une bonne dose de lourdeur que de faire un énième article sur Cyril lignac et le meilleur pâtissier de France (et pourtant il y a des choses à dire sur Macrotte).

Raison N°2 : Ce texte a été réalisé sans trucage, je n’ai donc pas demander à une personne de le corriger derrière moi, vous allez donc trouver des fautes un peu partout. Je n’ai pas le talent orthographique de Bernard Pivot et donc une fois un texte écrit je dois quémander à des amis si ils peuvent le corriger dans les 7mn. Vu que je je préfère donner que recevoir (cette phrase porte à confusion ? ) et bien je n’ai pas envie de vous apporter un texte crassou.

Raison N°3 : Les copains : alors je passe déjà 10 a 12 heures par jour derrière mon ordi pour mon taff, les séries, les films, facebook, instagram, twitter, le nouveau jeu du lama de bordeaux sur jeuxvideos.com etc… alors quand je peux m’échapper et voir des potes et bien je le fait. Comme ça on peut faire des apéritifs, et faire la même chose chaque weekend mais tous ensemble.

Raison N° 4 : Le charlesDickens : Fléau d’une jeunesse qui ne grandira jamais, le CharlesDickens est un pub situé a 127 mètres de mon appart. L’ambiance est agréable, les serveurs sont sympa, les filles y sont jolies et par alcoolisme notoire ou gloire éphémère j’ai un cocktail à mon nom. Ne vois pas un égo démesuré dans ce cocktail mais plutôt une vodkaget agrémenté d’eau de Garonne avec des bulles. AH oui le mardi il y a le quizz et voila désormais 4 ans que je rate au pied du podium. Je dois encore 2 sofinco et un cofidis au Charles dickens.

Raison N°5: J’ai un métier, ca prend du temps, c’est d’ailleurs pour ça que c’est en raison N°5

Voila donc pourquoi je ne suis pas si présent sur ce blog, mais j’essaye de le mettre à jour de temps en temps. Prochainement je mettrai le prologue de mon nouveau bouquin si une personne daigne le corriger en bonnet difforme.

Pour le reste passe ici de temps en temps, pose moi des question ici https://www.facebook.com/LMecrivain et viens boire un laurentmoreau au CharlesDickens.


LM

Fin des vacances, the endless se meurt.

Nous y voilà, pour beaucoup d’entre nous, d’entre vous, un nouvel été vient de se finir, on quitte petit à petit les plages de sable chaud, les maillots sans cellulite, les barbecues improvisés et la sangria dès 15 heures.


Pour beaucoup d’entre nous, d’entre vous, la rentrée au travail ou à l’école pointe le bout de son nez. On prépare donc son nouveau cartable Lafuma, son stylo 4 couleurs et on affute gentiment sa nouvelle chiqueuse faite avec 1 effaceur de marque Reynolds.

Conclusion de cette introduction, on va avoir le droit aux plaintes continuelles des mêmes rabats-joie qui déblatèrent sur leur vie misérable pour les 11 prochains mois. Voici donc 10 raisons de garder le moral et de se taire :


1. La rentrée, c’est l’occasion de revoir les copains.

Alors oui, tu reviens d’un séjour à Djerba la fidèle où tu as dépensé tes modestes économies en mojitos et préservatifs goût cerise, mais profite de ton bronzage doré et des photos instagram de petites jeunettes en string, pour aller narguer tes potes. Mythonne sur le nombre de conquêtes, invente toi une MST et profite de ton retour sous les nuages pour devenir enfin le héros de ta bande de potos.


2. Septembre, c’est encore un peu les vacances.

Tu reviens bien reposé et tu commences à sombrer devant la télé-réalité de la rentrée. STOP ! Les vacances sont sans doute terminées mais Septembre c’est génial. Il y a encore des barbecues chez les copains qui ont des piscines, les filles mettent encore des jupettes plissées au-dessus des genoux et il y a des apéros dès le mardi soir. Bon si tu habites Metz ou Mulhouse, tu te doutes que je ne m’adresse pas à toi, mais de toute façon ta vie c’est le tunning et supporter le FC LENS alors tu étais déjà mal parti.


3. Tu vas pouvoir écouter de l’électro dans les clubs à la mode 3 fois par semaine.

Je ne sais pas pour les autres villes mais sur Bordeaux entre l’Hérétic, le Bootleg et l’Iboat c’est le paradis des férus de musique électronique. Moi je n’aime pas trop ça et j’y comprends rien au boumboum régulier qui dure 17 minutes, mais dans ce genre d’endroit il y a des filles qui passent leur bac et puis mes copains vont là-bas. Tel un mouton mignon j’y vais donc le ventre vide et le verre plein. La rentrée c’est aussi ça, faire des concessions en espérant trouver la perle rare. Pour info, mon type de fille, c’est celle qui veut bien.


4. Tu vas pouvoir faire remonter ton KLOUT

Putain j’ai perdu 20 points de KLOUT en 18 jours de vacances, mon INTERNET CREDIBILITY est en chute libre, je suis à deux doigts de me remettre sur MySpace. Heureusement, avec le retour de Master Chef, du nouveau grand journal, d’émissions inédites et de mon héros Bernard de la Villardière, je vais pouvoir saccager mon mur Facebook, Instagrammer mes repas de gros et twitter à tout va que je suis so 21ème siècle. Je serais le Marc Levy aux 140 caractères, où es-tu, ne t’en fais pas, seras-tu là, ne va pas plus loin, encore une fois, mon cul sur la commode.


5. Si c’est la fin de l’été, c’est le début de l’hiver.

Vous aurez noté la logique implacable du titre de cette raison numéro 5. L’hiver c’est Noël, les cadeaux, les chèques de papi et mamie, la planche à neige, la fondue, les gros manteaux qui cachent notre surcharge pondérale, la pluie qui s’abat sur nos Velux et qui nous dit « reste au chaud et matte toi pour la 9ème fois “Hook ou la revanche du capitaine crochet”. En fait, l’hiver ce n’est pas le temps des cathédrales, mais presque.


6. Je suis de nouveau sur l’ordi et je vais mettre ce blog à jour, (parfois).

Cette raison elle est là car je suis déjà en manque d’inspiration et il m’en reste 4 à trouver. Alors oui la fin de l’été je vais écrire et écrire et parfois un texte sinon deux, viendra se poser sur Bonjourlaurentmoreau. Pour toi, auditeur mélancolique, tu y verra un peu d’espoir et beaucoup de fautes de français. Pour moi ersatz d’écrivain espérant trouver un fan-club, c’est le moyen de me motiver en me mettant un gros coup de pied au cul et au vu de ma souplesse ce n’est pas facile facile.


7. Tu vas te faire de nouveaux camarades.

Avant de partir de ta résidence secondaire, tu as fait une dernière grosse soirée et tu étais tout saoul, le lendemain, avec ton mal de crâne, tu quittes les copains d’été tout triste. Conclusion : tu es en train de chialer de la bile. Mais ne t’en fait pas, car en arrivant à ta maison : SURPRISE ! Ils ont déménagé, ils sont nouveaux, ils ont des jouets qui défoncent et ça va devenir tes nouveaux copains. La famille GRIMBERT est arrivée en ville. Damien, le petit frère a un an de différence avec toi, mais il a une mobylette avec un pot bidalot et c’est classe. Sa sœur, Sophie, est plus grande, elle a des gros nichons et ta fenêtre donne sur sa chambre. Vivement qu’elle aille se mettre en pyjama.


8. Tu vas pouvoir kiffer les statuts de tes copains qui sont partis en Australie (c’est trop la mode).

Pendant que le froid entrera pas la porte et les fenêtres, pendant que tu testeras ta nouvelle bouillotte achetée 9,99 € chez Gifi, tu verras une fricassée de copains, connards, qui posteront sur l’Internet des belles photos de l’Australie. « Ici c’est l’été il fait 28° et je te chie à la gueule», « moi avec un kangourou », « je suis plus Brisbane que Sydney, et toi ? ». L’Australie c’est le nouveau pays à la mode depuis 1999, mais les mecs de 2013 ils n’en ont aucune idée. Alors n’hésite pas à jeter ta colère et des pouces en l’air sur les photos de tes compatriotes qui balancent leur bonheur sur Facebook. Pour les gens qui ont crée un blog « mon trip all around the world », il est déjà trop tard.


9. Tu vas pouvoir retourner boire des LaurentMoreau au Charles Dickens.

Dans ce titre, un écrivain célèbre est devenu un pub. Celui qui a une audience Klout de 58, à ce jour, a seulement un cocktail à son nom. Signe d’une célébrité de quartier ou d’un alcoolisme notoire, ce cocktail ne m’a pas été offert, j’ai quémandé comme une pute pour l’obtenir sur le tableau noir du bar qui porte le nom d’un écrivain anglais. Anecdote mise à part, la rentrée c’est l’occasion de sortir boire des canons avec les copains, de jouer aux fléchettes avec un irlandais saoul et de passer son mardi soir à essayer de gagner le quizz sans utiliser son Iphone. Welcome to my world.


10. Dans 10 mois, c’est de nouveau l’été.

Oui, c’est triste, tu as passé un été super, tu as la trace du maillot, des souvenirs plein la tête, les deux premiers numéros du portable de la serveuse du bar de la plage et tu n’as pas envie que ça se finisse. Mais sèche donc tes larmes et rappelle-toi que l’été c’est chaque année. Alors tu passe un bel hiver et tel la fourmi travailleuse de La Fontaine, tu bosses comme un dingue, tu mets de l’argent de côté et l’année prochaine tu pourras payer ta bouteille au Rancho dans le carré VIP. À toi les Cindy avec piercing au nez et tatouage iguane dans le bas du dos, à toi la dédicace du DJ et à toi le bungalow de luxe au camping à seulement 11Km de la plage. Alors oui, sèche tes larmes, prépare ton prochain été et achète les livres de Laurent Moreau, ça me permettra de bouffer un hamburger de temps en temps.


Bonne rentrée à tous et à très vite pour de nouvelles aventures !

LM

Une ville, Une vie, Une nuit

J’avais gagné un concours avec ce texte.
Il a 3 ans mais ça remplit le blog.

Lorsque l’on dit Paris, on nous répond romantisme, beauté, jolies filles et bien évidemment amour. La capitale française est au dessus du cliché, elle représente pour nos amis étrangers, un lieu mélangeant magie et plaisir. Stéréotypé à outrance, l’américain moyen rêve d’embrasser sa compagne dans un bar à vin. Il rêve même d’être entouré d’un homme avec un béret et une baguette à la main ou d’une femme au rouge à lèvre vermillon allumant sa future cigarette avec la précédente.

Pour moi, provincial bordelais, aimant l’océan et les chocolatines, Paris c’était avant tout la capitale des gens hautains. Une ville où certes le travail est mieux payé, mais où le loyer m’obligeait à manger des coquillettes 1er prix, 26 jours par mois, même en Février. Des aprioris plein la tête, j’avais quand même décidé de tenter l’expérience parisienne le temps d’un weekend prolongé. Poussé par mes amis de promo, ceux vivant en colocation à 30 ans pour les raisons citées plus haut, je pris donc un billet gagnant sur Idtgv et arrivai sur les coups de 19 heures un vendredi à la gare Montparnasse.

Bousculé par une quadra en tailleur, je compris vite que rester collé sur la voie de gauche d’un escalator était le meilleur moyen de bouffer remarques et insultes. Ma première impression fut donc mauvaise, j’en éprouvais pourtant de la satisfaction.
Après 10 minutes à déambuler dans des couloirs sans fin, je retrouvai enfin Alexis m’attendant un sourire aux lèvres et un ticket de métro à la main. Après les commodités d’usage, on prit le chemin de son arrondissement afin de poser mon sac de voyage. 26 minutes plus tard, un pipi interminable et un lavage de main en bonne et due forme, nous étions prêts pour découvrir le Paris qui faisait rêver des millions de personnes.


C’est dans les heures qui suivirent que mon cœur bascula du côté brillant de la force. Je ne me souviens plus de ce premier lieu, mais peu importe, ça pourrait être Montmartre ou le marais, les Champs-Élysées ou la Rue de la Paix (célèbre
qu’au Monopoly). Ce que je sais c’est que j’étais entouré de mes amis, que les gens étaient accueillants et souriants, qu’à chaque nouvelle discussion on me proposait d’aller au théâtre, au musée, voir une expo ou me balader dans un parc. J’avais peur de me retrouver dans le monde du métro boulot dodo, alors que l’on me proposait mille et une folies à deux pas d’ici.

Rabat-joie par nature, voulant prouver que mon sud-ouest natal avait la carrure d’un Paris, j’exposais mes arguments, parlant de prix GAVÉ prohibitifs, de distances inconcevables à pieds et de températures en dessous des moyennes saisonnières. On me répondit vernissages gratuits, vélibs et chemisette à 21H30. Ravalant ma mauvaise foi et mes tapas, j’acceptai les réponses de mes adversaires avec le sourire. Cette première nuit fut évidemment inoubliable. Chaque jupe trop courte m’offrait un torticolis, chaque bar était l’occasion de revoir un ami ayant quitté sa province ou sa Provence pour l’eldorado parisien. Je pensais découvrir un monde immense, alors que j’étais dans un village à taille humaine. La soirée continua avec une vision troublée, et la promesse de mon inconscient de ne plus boire de manzana.

C’est à ce moment que ma vie a basculé. Je suis persuadé que tout le monde pense à l’amour, celui avec un grand A, raconté par Marc Levy dans les 2/3 de ses romans. Je vous rappelle pourtant que cinq lignes plus haut, je me représente à moitié saoul. Alors à moins de vouloir me réveiller le lendemain matin dans le lit d’une étudiante alcoolique au biactol j’ai décidé de faire l’impasse sur les filles pour la soirée.

Le basculement dont je veux parler, se nomme destin ou coïncidence, peu importe son nom c’est un mix entre bonheur et étonnement. Il mélange le malaise du passé, l’envie du présent et l’espoir du futur.

Je suis face à une peinture colorée, un verre de jus de pomme à 18 degrés dans la main. J’admire la demoiselle située à côté de la toile qui m’intéresse bien plus que le vernissage. Alors que je m’apprête à la faire fuir par un simple bonjour, un jeune homme me prend par l’épaule et me retourne. Durant quelques secondes qui paraissent quelques secondes je ne le reconnais pas, puis son sourire et ses yeux soufflent la réponse à mon cerveau. Qui aurait cru qu’un ami comptant plus que tout, perdu depuis 15 ans pour cause de déménagement parental, se retrouverait à la même expo que moi lors de mon unique weekend parisien. N’ayant pas le temps de faire un schéma de Bernoulli, je saute le passage des statistiques pour arriver à celui des retrouvailles émouvantes. Tant de choses à se dire et aucun mot ne sort. J’ai envie d’exploser et je ne sais pas par quel mot commencer. Ouahou ! Une onomatopée est parfois plus explicite qu’un monologue sans fin.

J’ai pris son numéro et j’ai appelé mon compagnon d’enfance dès le lendemain. Souvenirs et anecdotes sont vite remontés à la surface. On a même pris un Cacolac, notre madeleine de Proust à nous. On parle souvent de Paris comme la ville de l’amour, mais c’est une part de ma vie que j’ai ici retrouvée. Pour beaucoup ce ne sont que de simples retrouvailles, mais pour moi, du haut de mes 28 ans ce jour est signé à la pointe de l’épée d’un A qui veut dire amitié.

 

SPLASH, une émission qui va faire l’effet d’une bombe

Bonjour à toutes et bonjour à tous.

Pas d’intro, rentrons dans le vif du sujet immédiatement, TF1 nous offre une nouvelle émission qui sent bon la moquerie et la niaiserie à outrance SPLASH.

Oui oui, SPLASH, ou SPLASH le grand plongeon. Un danse avec les stars façon piscine, saut de l’ange et bombe à eau. Le but : prendre 15 personnalités en manque de notoriété prêt à mouiller la culotte pour un chèque à 5 chiffres et 15 minutes de gloire additionnelle.

L’idée est simple, on les entraine, on les coach, il saute de 1 mètre, 3 mètres, 10 mètres et celui qui ne fait pas de plat, qui réussit son saut périlleux  ou qui ne se déchire pas l’anus (Cf Steevie qui a du abandonner) passe à l’étape suivante. Il y a des notes, un jury, une piscine, des chutes, des gros, des jolies, des vieux, il y a donc les ingrédients idéaux pour faire de cette émission une bonne soirée whisky pizza entres amis.

Côté ersatz de star on a Daniel Evenoux, une Marie pervenche que les moins de 30 ne peuvent pas connaître. Patrick Puydebat, le Nicolas de Hélène et les garçons qui entres nous aurait du chopper Lalie au lieu d’Hélène. Jean Pascal, ancien StarAc, nouvel acteur, qui entres nous aurait du chopper Jennifer 5 ans plus tard. Laurie Tilleman, ancienne miss France nouvelle plongeuse, qui entres nous aurait du me chopper.  Mais aussi Eve angeli, chanteuse mais surtout humoriste de talent avec un Onewoman show qui prouve qu’en France presque tout le monde peut réussir.

Pour présenter ce show à l’armoricaine, Estelle Denis, journaliste et femme de Raymond, Gerard Vives, ancien directeur d’un club de gym et danseur du samedi soir et Julie Taton ancienne présentatrice du loto et nouvelle inconnu.

Pour ma part je serais bien évidemment devant ma télé, car un confession intime en première partie de soirée ça ne se rate pas. J’attends vos commentaires et vos réactions sur ce nouvel évènement télévisuel 100% gag

LM

2012 l’année du flouze, 2013 l’année du pèze (Gérard D.)

Nous y voilà, 2012 se termine et 2013 commence. C’est avec joie et plaisir que je vous souhaite à toutes et à tous une très belle nouvelle année. Du bonheur, du rire, de la joie, un peu d’argent et une cafetière Senséo toute neuve.


Pour les personnes qui ont cru que la fin du monde arriverait le 21 Décembre, ceux qui ont pris un Sofinco en espérant ne pas le rembourser, ceux qui ont mangé plus que de raison ou ceux qui ont simplement omis d’offrir des cadeaux de noël, je vous conseille de mettre au point un calendrier nouvelles résolutions en béton.


Cependant la fin du monde est quand même un peu arrivée. Christopher & Kelly ne seront pas dans les chti’s à Las Vegas. La nouvelle vague « NRJ12/Danse avec les star/STAR AC/Je suis nul et je t’emmerde » a matraqué les chaines avec son album de reprise de JJ Goldman; ou quand « My Major Company » créé par le fils de Jean Jacques, Oups, utilise les tubes de papa pour faire chanter les pseudos artistes à la mode afin d’atteindre son seuil de 75% d’impôt. Sans oublier la mort de Thierry Roland et Pierre Mondy … plus de match de foot raciste et plus de cordier juge et flic, si ça ce n’est pas la fin du monde ?


Mais nous sommes encore là, plein de bonnes résolutions dans la tête et de crise de foie dans le ventre.


Vous pourrez ainsi être plus gentils, plus maigres, plus riches, plus propres et plus polis. Vous pourrez arrêter de fumer, de boire, d’être mesquin ou de chômer. De toute façon les résolutions ont toutes une période d’essai de 1 mois, nous serons donc une majorité à en tenir que 10%.


Pour ma part, je me lance dans une nouvelle aventure en créant une société de conseil (ce sont les 4 lignes sérieuses de ce post). Son nom : LM XXI. Sa vocation : aider les entreprises à se frayer un chemin dans le monde d’Internet. Seconde résolution : faire du sport, celui qui te donne des courbatures le matin à la fois aux jambes et aux zygomatiques. Enfin, dernière résolution : finir mon nouveau roman, « Que le meilleur perde » avant la fin de l’année. Il est en bonne voie donc je pense que c’est possible.


N’oubliez pas de me suivre sur ce tumblr, je posterai très prochainement un extrait de mon nouveau livre, je reviendrai voir qui a tenu ses bonnes résolutions, moi le premier.
Très bonne année,


LM

Quand Esméralda se retrouve face à 15 Quasimodos, le groupe M6/W9 vient détrôner confessions intimes.

J’ai attendu une semaine, une semaine pour vous pondre un résumé des deux premiers épisodes de « la belle et ses princes presque charmants », une semaine pour trouver métaphores et blagues cocasses sur cette émission si cruelle, une semaine et pas un jour de plus car ce soir sur W9 on a droit à l’épisode 3.

J’aimerais commencer par un merci M6 et W9, merci au directeur de casting, merci aux participants qui ont accepté de tomber si bas, merci à ma freebox de m’offrir du replay quand il n’y a que des séries américaines multiredifusées, et surtout merci la FRANCE . Grâce à vous ma calvitie et mon alimentation incongrue ne me semblent pas du tout un handicap, grâce à vous je sais que même si je fais 170 kilos, que je zozote, que je suis roux, éjaculateur précoce, je peux quand même espérer draguer une cruche passionnée de poney et ça en me ridiculisant devant à peine 1 million de personnes.

 Cette émission est un appel à l’espoir, elle veut prouver que la beauté du cœur est plus importante que la beauté du corps, car tout comme moi, vous savez bien sur que personne ne peut être génial sans être horriblement moche… Oui M6 et W9 l’éthique vous oblige à mettre une morale sur votre idée d’émission (que j’approuve à 1000%) mais ne vous inquiétez pas, 95% de votre public n’est pas dupe, on est bien là pour se foutre de la gueule des moches puis bientôt pour découvrir que pire que les moches nous avons les « pseudo-beaux » idiots.

Donc pour les gens qui me suivent et qui n’ont pas vu l’émission :

1.       Honte à vous

2.       Résumé : 1 fille, blonde, grande, fine, sportive, niaise, avec un fessier rebondi et une poitrine abondante, se fait embaucher par le groupe M6. On lui dit téléréalité, elle entend célébrité, on lui dit rencontrer l’amour, elle entend vie de princesse payée au smic. Malheureusement pour elle on ne lui a pas dit  (ou on nous le fait croire), que les garçons qu’elle allait rencontrer seraient certes gentils et attentionnés comme elle l’a demandé sur sa fiche Bristol, mais qu’ils ne seraient pas du tout à son gout. La vraie question : sont-ils au gout de quelqu’un ?

Donc après une présentation des héros sortis des meilleurs castings de « l’amour est dans le pré », de dessins animé mal réalisé ou d’un livre de Stephen King que vous n’arrivez pas à vous imaginer, la jeune demoiselle tombe des nues et hésite entre continuer et tout arrêter.

Après avoir vomi les quelques carottes ingurgitées au déjeuner,  et après que M6 hors caméra ait doublé son salaire, l’effarouchée au grand cœur accepte de se jeter dans la fosse aux lions.

Je ne présenterai pas physiquement les candidats, ce site n’ayant pas le petit rond « INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS ».

Mais par contre je peux rapidement décrire les 140mn de bonheur que nous avons tous aperçu de nos yeux lubrique. Des sportifs made in taiwan, des massages aussi chaud que les anciens films du dimanche soir sur M6, des caleçons fluos tendus comme des tentes de castors junior par la simple vu d’un tshirt mouillé. Bagarre de mots, romantisme à la twilight, repas digne de casimir et son bloubiboulga, comique de situation ou de facies, M6/W9 a tapé dans le mille et va évidemment trop loin pour notre plus grand plaisir. Et alors que l’on se régale sur un palpage de fesses en bonne et due forme, un nouveau rebondissement apparait comme par magie.

Ils arrivent, ils sont là, les beaux mecs tous en muscles et aux coupes mullet, ceux qui émoustillent la ménagère de 50 ans et plus. Et ils ont une mission, un but,  un objectif : ken notre Barbie.

Et sur cette montée d’adrénaline digne d’un bon Steven Seagal, le second épisode se termine et nous laisse 7 jours pour une éternité, 7 jours  pour nous préparer à une explosion de saveurs lors de l’épisode 3.

J’ai fini mon article de la semaine, je vous retrouve ce soir ou un autre jour sur mon http://twitter.com/LaurentEcrivain, à très bientôt, n’hésitez pas à venir me lire, à acheter mes livres, à me partager sur vos réseaux sociaux.

Merci

LM

MacGyver le héros qui a offert à Victorinox une augmentation de ses ventes de 130%

Bonjour à tous et bienvenue sur BonjourLaurentMoreau.
Aujourd’hui je vais vous parler d’un héros années 80, qui a vécu 7 saisons sur nos postes de télévision, qui passe encore aujourd’hui sur TV breizh et que je redécouvre en ce moment grâce au monde merveilleux du streaming.

Je veux bien évidemment parler de ce héros qui nous a fait croire durant des années que mélanger de la terre glaise avec de la bombe à chiotte dans du sopalin ça faisait une bombe, un des rares héros à bien porter la nuque longue, le mec grâce à qui on a eu un couteau suisse pour nos 12 ans : MacGyver.

Je suis en train de me refaire les 7 saisons, un à deux épisodes par jour, soit le matin dans mon bain, soit le soir avant de dormir. Je suis actuellement à la saison 2 épisode 14. Premier constat : MacGyver est une série de 45mn avec maximum 10minutes d’invention… Le reste c’est des dialogues doublés par un alcoolique à l’absinthe et traduit par un mec qui ne mérite même pas un smic horaire. Heureusement qu’il y a “Pete”, le chef de MacGyver, pour faire des blagues. Et pourtant ça me plait, je ne sais pas si c’est la nostalgie de cette série, les dialogues qui me font rire, ou l’intrigue que l’on a de suite compris au bout de 5 minutes, mais MacGyver c’est une putain de bonne série.


Par contre pour ceux qui veulent se refaire les épisodes, MacGyver n’est pas un génie dans tous les épisodes, la plupart du temps c’est juste une lance à incendie qui sert de corde ou un fil accroché à un rideau pour attirer le méchant. Il est donc semi intelligent.  De plus je vous conseille d’éviter l’épisode où il doit sauver la foret amazonienne de 2 milliard de fourmis, il est vraiment trop long.

A part ça, quand il fait le mécano (et j’en suis qu’à la moitié de la saison 2) il  réussit à faire un lance roquette avec un pot d’échappement, il fait des bombes avec de l’engrais et même des mines antipersonnelles avec des pignes de pin et de la sève. Donc on se moque, on se moque, mais je pense qu’il pourrait apprendre 2-3 trucs à mes anciennes profs de chimie.

Pour le couteau suisse rien à ajouter, dans chaque épisode c’est une pub pour Victorinox, même si pour le moment il n’a utilisé ni le cure-dent ni le tire-bouchon.

Dernier point, MacGyver c’est un dragueur, dans chaque épisode il y a une fille très années 80 (avec des boucles d’oreilles triangle, ou un tailleur jaune moutarde) qui veut chopper Macgyver. Mais MacGyver c’est pas James Bond donc à part un bisous tous les 5 épisodes rien de croustillant.

Pour les férus de MacGyver et ceux que j’ai remotivé, voici le lien magique avec le streaming : http://www.dpstream.net/serie-165.html .

Je referai sans doute un point à la fin de la saison 7 pour vous dire si oui ou non, il devient plus fort dans les prochaines saisons.

Merci de m’avoir lu, à très vite pour une nouvelle chronique.

LM

Les chti’s font du ski (même pas besoin de se creuser la tête pour un titre rigolo)

Ils sont de retour, ils sont de retour, ils sont de retour. C’est un oiseau ? c’est un avion ? Non, c’est un idiot en slip de bain avec des cheveux décolorés, qui accepte pour un smic hebdomadaire de se ridiculiser devant la France entière. Bienvenue chez les chti’s saison 2, on quitte la plage, on file à la neige.

Je réexplique rapidement l’idée : depuis plus d’une décennie, la téléréalité est arrivée en France, beaucoup d’entre nous se sont rendu compte que les chaines avaient un vivier inépuisable de candidats dans le Nord Est. Je ne suis pas sûr que les gens soient plus con là-bas mais M6 et TF1 ont sans doute des succursales sur Lille et Bruxelles.

Cependant, dans les émissions précédentes on ajoutait au moins des personnes non stéréotypées d’autres régions comme la cagole de Marseille, le paysan d’Auvergne, le minet parisien, le surfeur des Landes ou le rebelle du Havre…  Mais aujourd’hui les chaines ne se cachent même plus : elles ont décidé de prendre des personnes du Nord, de leur faire croire que c’est un hommage à leur lieu de naissance et de faire un montage parfait pour que la France entière se moque des accents et des péripéties de danseurs, barmans et DJ’s “cht’is”.

Maintenant que vous avez une idée du programme, jetons-nous dans le vif du sujet. L’année dernière ils étaient à Ibiza, on a eu droit à du très lourd, du bon français, de la classe internationale et de la mise en valeur produit. Pourtant même après avoir vu l’émission, certains ont décidé de revenir… en mathématiques on essaierait de trouver un putain de ratio célébrité éphémère / argent / idiotie.

Donc cette année ils sont à la neige, dans une station de ski immense où le soir des meufs se trémoussent sur un pouf en espérant qu’un gras du bide glissera un petit billet de 50 euros dans la ficelle de leur string. On retrouve Christopher, qu’on essaie de faire passer pour un con mais qui reste, selon lui, “motivé”. Vient ensuite sa meuf Kelly qui n’a rien de Kapowski et qui est encore avec lui malgré toutes les putifications qu’elle lui a fait lors de la saison 1. On en retrouve d’autres dont je n’ai plus le prénom mais je pourrais les reconnaitre aux visages et aux styles sans aucun souci (ce n’est en aucun cas un compliment).

Il y a aussi des nouveaux : un jeune garçon, pseudo DJ qui se fait bizuter par l’ancienne équipe et qui pleure sans doute hors caméra en se demandant pourquoi le monde est si cruel. Enfin, nous avons deux jeunes filles aux cheveux non validés par la confrérie Jacques Dessange et qui devraient essayer de tourner 7 fois leurs langues (si elles savent compter) dans leurs bouches avant de parler.

Toutes ses personnes sont réunies pour trouver du travail à la station. La journée, ils font du ski (et ça fait mal aux yeux), et le soir ils vont taffer dans les boites “hype” de la sation (et ça fait mal aux yeux). En clair rien ne se passe sauf des blagues, des insultes et messes basses. De plus sur top chef, j’ai spoilé le départ de Ruben et j’ai eu droit aux réprimande de certains, je suis donc assez évasif sur ce programme made in W9 (de plus j’ai beaucoup plus de mal à regarder les cht’is font du ski que top chef). Je vous laisse donc vous faire votre propre opinion sur ce bouillon de culture qui sent bon le maroual.

Merci de m’avoir lu, à très bientôt

LM

Ps : je suis en train de me refaire les 7 saisons de MacGyver, alors attention au prochain texte.